Lycée de Saint-Mitre, Marseille

08-02-2018

Un lycée exemplaire et typiquement méditerranéen.  

Le lycée de Saint-Mitre dans le 13ème arrondissement a ouvert ses portes en septembre dernier et se fait désormais appelé le lycée Simone Veil. Il affiche une conception bioclimatique et s'inscrit dans une démarche de bâtiment durable méditerranéen.

Réalisé par l’achitecte Corinne Vezzoni, déjà auteur du premier lycée HQE de la région à Vence (Alpes-Maritimes), ce lycée teinté d’ocre et tout en béton se fond dans le bâti existant. Accolé à l’église de Saint-Mitre, le projet épouse la topographie du site avec le bâtiment principal au Nord, le gymnase sur le chemin de Saint-Mitre et enfin les logements sur la partie basse du terrain. Le projet n’utilise que la moitié de la parcelle allouée.

Exposées plein sud, les salles de classes sont reliées par des couloirs extérieurs et de nombreux patios viennent ponctuer l’établissement. Le bâtiment est organisé en restanques successives, à l’image des cultures provençales de jadis, où chaque toit serve de salle de classe, d’espace de récréation ou de jardin. Ce système permet de collecter les eaux de pluie pour l’arrosage des nombreux espaces verts. En partie basse du terrain, les toitures des logements supportent 1600 m2 de panneaux photovoltaïques qui permettront d’alimenter l’intégralité du lycée.

Pour ce projet, Swegon a fourni 13 centrales de traitement d’air double flux, garantissant un air sain en permanence : ces unités avec échangeur à plaques ou à roue sont à haut rendement et permettent en outre de récupérer un maximum de calories tout en limitant la consommation électrique.

En outre, les 7 centrales Global PX installées bénéficient toutes de la technologie TAC permettant d’avoir un contrôle direct sur le débit d’air, et pas seulement sur la vitesse des ventilateurs. Grâce à cela et en fonction des besoins de chaque salle, il est possible d’asservir la régulation à une programmation horaire, un capteur de CO2 ou d’humidité. Et en complément d’une commande à distance standard ou d’une commande tactile, les unités peuvent être connectées à un système de contrôle externe (Modbus, KNX, BACNET ou autres protocoles). Dans ce type de bâtiment, avec de nombreuses unités de ventilation, la gestion centralisée via PC est indubitablement la solution idéale.

  • 3 centrales de traitement d’air double flux GOLD
  • 7 centrales de traitement d’air Global PX
  • 3 unités compactes COMPO de traitement d’air.